Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Rhodiole, safran et dépression

Rhodiole, safran et dépression

Retour
1 depression

La prise d’extrait de rhodiole et de safran semble avoir des effets bénéfiques sur les symptômes d’anxiété et de dépression chez des sujets souffrant de dépression légère à modérée.

La rhodiole (Rhodiola rosea) pousse dans les régions très froides comme la Sibérie et le Groenland. Elle doit son nom à l’odeur très agréable de ses fleurs jaunes proche de celle des roses. Les propriétés de la rhodiole ont été largement étudiée pendant près de 40 ans en Russie et, notamment, sa capacité à augmenter la résistance à toute une variété de stress chimique, biologique ou physique.

La rhodiole est une plante adaptogène. On peut comparer son effet à celui de l’entraînement d’un athlète qui se prépare à une compétition. Une plante adaptogène incite l’organisme à se préparer à s’adapter au processus de stress. Quelques études cliniques et précliniques ont montré qu’elle produit également des effets antidépresseurs intéressants.

Le safran, extrait du Crocus sativus, est une épice dont l’usage remonte à plus de 3 000 ans et on la retrouve sur des fresques dans le palais de Cnossos, en Crète ou dans les ruines d’Akrotiri sur l’île de Santorin. Son utilité dans le domaine de la santé est bien moins connue que son usage culinaire. Pourtant, les Egyptiens, les Perses, les Grecs et les Romains de I’ Antiquité l’utilisaient aussi pour ses vertus médicinales. Le safran était notamment employé pour stimuler les règles, soulager les douleurs spasmodiques ou les symptômes de la dépression. Des études cliniques ont montré l’efficacité du safran dans le traitement de dépression ou d’anxiété légères à modérées chez des adultes.

Une étude d’observation ouverte a été conduite pour évaluer l’effet de la prise pendant six semaines d’une combinaison d’extraits de rhodiole et de safran sur les symptômes dépressifs. Elle a porté sur cinquante-neuf adultes âgés de 18 à 85 ans et avaient été diagnostiqués comme souffrant de dépression légère à modérée. L’étude a été réalisée en cabinets de médecins généralistes. Les sujets ont pris, quotidiennement, deux comprimés contenant chacun 154 mg d’un extrait de rhodiole et 15 mg d’un extrait de safran.

Les résultats montrent, après seulement deux semaines de supplémentation, une amélioration significative des symptômes d’anxiété et de dépression chez 85,4 % des sujets. A la fin de l’étude, les praticiens et les patients ont estimé que la supplémentation avait amélioré la dépression de façon significative.

Ces résultats devront cependant être confirmés dans une étude en double-aveugle et contrôlée contre placebo.

Bangratz Met al., A preliminary assessment of a combination of rhodiola and saffron in management of mild-moderate depression. Neuropsychiatrie Disease and Treatment, 2018; 4: 1821-1829.

/var/folders/8t/rnph95wn6w12tw5y7zzf29bc0000gn/T/com.microsoft.Word/Content.MSO/633522D5.tmp

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Nature Sciences Santé ou abonnez-vous au magazine ! 

Article réalisé par Nature Sciences Santé
Voir plus d'articles

Contactez-nous