logo Pharmacie Vallée Bailly
Racines de chicorée et antibiothérapie

Racines de chicorée et antibiothérapie

Chez des enfants, la consommation quotidienne de fibres de racine de chicorée pourrait maintenir dans leurs intestins des concentrations plus élevées et plus stables de bifidobactéries, même après une antibiothérapie.

Le rôle des fibres prébiotiques comme les fibres de la racine de chicorée a été largement étudié notamment dans le cadre de l’alimentation de l’enfant. Les prébiotiques miment les propriétés fonctionnelles bénéfiques des oligosaccharides du lait humain sur la modulation du microbiote intestinal. Un effet immunomodulateur des prébiotiques à travers des modifications du microbiote a été considéré comme le principal mécanisme de la prévention des infections.

L’inuline est extraite de la racine de chicorée. C’est une fibre alimentaire qui appartient à la classe des fructanes. Elle a des effets prébiotiques démontrés : parce qu’elle n’est ni digérée ni absorbée, elle arrive intacte dans le côlon où elle va servir d’aliment aux bactéries intestinales et, ainsi, favoriser leur croissance. En particulier, elle favorise la croissance des bifidobactéries.

Une précédente étude randomisée et contrôlée contre placebo a porté sur 270 enfants âgés de 3 à 6 ans. Elle montre que la consommation quotidienne de fructanes de type inuline réduit les épisodes fébriles nécessitant l’intervention d’un médecin et diminue l’incidence des sinusites. Ces données pouvaient être le résultat d’une stimulation de la fonction immunitaire chez les enfants supplémentés en inuline et étaient liées à une modulation spécifique du microbiote intestinal.

  • Il est bien établi que la composition du microbiote intestinal joue un rôle important dans le développement du système immunitaire. Et celui-ci n’est pas complètement en place avant l’âge de 10 ou 15 ans.

  • Les enfants âgés de 3 à 6 ans fréquentent souvent les centres de soin, ce qui est associé à une multiplication par trois du risque de souffrir d’infections gastro-intestinales ou respiratoires.

  • Les antibiothérapies restent également fréquentes dans cette tranche d’âge et il est intéressant de trouver des stratégies pour prévenir ou atténuer les répercussions qu’elles peuvent avoir sur la composition du microbiote intestinal avec toutes les conséquences que cela peut avoir.

Une étude a été conçue pour examiner la composition du microbiote intestinal de base et les effets que pourrait avoir une supplémentation en inuline chez des enfants âgés de 3 à 6 ans. L’efficacité de cette supplémentation à prévenir les perturbations de la composition du microbiote au cours d’une antibiothérapie a également été évaluée.

Pendant une période de 24 semaines, 258 enfants âgés de 3 à 6 ans ont consommé chaque jour 6 g de fructanes de type inuline ou un placebo. Au cours de l’étude, des échantillons de selles ont été collectés et analysés. Les résultats indiquent que la supplémentation en prébiotique a provoqué une modulation sélective de la composition du microbiote intestinal et, notamment, a augmenté l’abondance des bifidobactéries. De plus, elle a atténué les perturbations induites par l’antibiothérapie dans la composition de la flore microbienne intestinale comme le démontre la présence d’une abondance relative plus importante de bifidobactéries à la fin de l’étude.

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Nature Sciences Santé ou abonnez-vous au magazine ! 

Thèmes: Bio - médecine naturelle Diététique Système digestif
arrow_back Retour aux articles